Le strict respect de la fin de la transition fixée à mars 2024 ; l’organisation de l’élection présidentielle comme étant la priorité des priorités ; le consensus autour d’une révision constitutionnelle à minima ; tels sont les éléments d’une « convergence et une identité de vues » entre l’Adéma-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (Adéma-PASJ) le Cadre d’échanges des Partis et Regroupements politiques pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel, au cours d’une rencontre le jeudi 19 janvier 2023, dans l’après-midi, au siège de l’Adéma-PASJ. Les échanges ont notamment porté sur les enjeux liés aux réformes politiques et institutionnelles, aux élections en vue et sur les relations futures entre les deux parties, en vue de contribuer à la réussite de la transition au Mali.
Le jeudi 19 janvier 2023, dans l’après-midi, au siège de l’Adéma-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (Adéma-PASI), sis à Bamako-Coura, une forte délégation du Cadre d’échanges des Partis et Regroupements politiques pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel conduite par son Président, Dr Modibo SOUMARE a été reçue, à sa demande par une très forte délégation de l’Adéma-PASJ, avec à sa tête son Président, Pr Marimantia DIARRA, selon un communiqué conjoint signé des deux présidents.
Le communiqué a mis l’accent sur le déroulement de cette rencontre, « dans une atmosphère de fraternité et de convivialité », entre le Cadre d’échanges des Partis et Regroupements politiques pour le Retour à l’ordre Constitutionnel et l’Adéma-PASJ, qui « ont longuement échangé sur la situation socio- politique et sécuritaire de notre pays ». Les échanges ont notamment porté sur les enjeux liés aux réformes politiques et institutionnelles, aux élections en vue et sur les relations futures entre les deux parties, en vue de contribuer à la réussite de la transition au Mali.

La présidentielle comme la priorité des priorités
« Il s’est dégagé une convergence et une identité de vues entre les deux parties, en ce qui concerne, surtout l’impératif de respecter le délai convenu pour le retour à l’ordre constitutionnel, l’organisation de l’élection présidentielle comme étant la priorité des priorités, la recherche du consensus autour d’une révision constitutionnelle à minima. Le Cadre d’échanges des Partis et Regroupements politiques pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel et l’Adéma-PASJ affirment leur attachement, en toutes circonstances, à la réussite de la Transition, dans le strict respect des engagements souscrits par les Autorités de la Transition face au Peuple malien et à la Communauté internationale, fixant la fin de la transition mars 2024 », selon le communiqué conjoint. En outre, « Les deux parties en appellent au sens de responsabilité et de patriotisme des Autorités et de toutes les forces vives du pays pour plus d’inclusivité et de consensus, dans la conduite de la transition autour d’objectifs précis et réalistes ». Enfin, les deux délégations, au regard de l’urgence et de l’actualité nationale, ont convenu de créer les conditions pour approfondir les échanges sur les questions d’intérêt national.
Laviesahel.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Gestion affairiste de 32 000 tonnes de graines de coton: La FENAPHAB destitue son président

Suite à une demande exprimée au Président de la transition Assimi Goïta, 10 % de la produc…