Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des investissements, Mahmoud Ould MOHAMED, a procédé à la pose de la première pierre de l’usine « Ciment Sahel Mali SA », le jeudi 24 novembre 2022 dans la localité de Béma située à une dizaine de kilomètre de Nioro du Sahel. Le montant total des investissements est de 488 milliards de FCFA à réaliser sur quinze ans avec une capacité installée de 4 500 000 tonnes par an extensible à 6 000 000 de tonnes/an.
La réalisation de cette unité va permettre de doter notre pays d’une nouvelle cimenterie de dernière génération à actionnariat 100% malien dont le promoteur est El Hadji Mohamed SACKO, Président Directeur Général du Groupe SACKO HOLDING SA. Cette usine participera à la mise en œuvre de la Politique de développement industriel adoptée en mars 2010, dont l’un des objectifs spécifiques est d’encourager la création de nouvelles unités pour renforcer le parc industriel.
Conformément à cette politique, l’usine de ciment de type PORTLAND contribuera à l’accroissement de la production de ciment au Mali et dans la sous-région, a soutenu le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des investissements. Au-delà, dit-il, elle va réduire considérablement le niveau de dépendance du pays aux importations. « La nouvelle unité de production de ciment, créera plus de valeur ajoutée et, contribuera à minimiser la fuite des capitaux. Le montant total des investissements est de 488 milliards de FCFA à réaliser sur quinze ans avec une capacité installée de 4 500 000 tonnes par an extensible à 6 000 000 de tonnes/an. Le nombre d’emplois sera de 600 permanents et 2000 non permanents dès le démarrage des travaux. Bâtie sur une superficie de 150 km2, l’unité va accorder la priorité aux riverains de l’usine pour le recrutement des ouvriers et des autres postes selon les qualifications », a expliqué Mahmoud Ould MOHAMED.
Saluant l’initiative de cette usine, le ministre Mahmoud Ould MOHAMED a rassuré de l’engagement du Gouvernement de tout mettre en œuvre pour assurer l’accompagnement de la cimenterie, notamment dans les domaines de la qualité, de la propriété industrielle, de la lutte contre la fraude et la concurrence déloyale et de la promotion commerciale. Le patron du département de l’Industrie et du Commerce a rappelé que la Société a bénéficié de l’accompagnement de l’Etat à travers la signature d’une Convention lui donnant droit à des avantages fiscaux et douaniers dans le cadre de sa réalisation et son fonctionnement. Il a également remercié le prometteur de l’usine El Hadji Mohamed SACKO pour son initiative et sa combativité. « C’est aussi le lieu de le féliciter et de l’encourager pour la réalisation de cette cimenterie intégrée avec la production du clinker à partir du calcaire du Mali, la maîtrise de technologies appropriées, l’application et le respect des normes environnementales et de qualité. Je les invite à donner le meilleur d’eux-mêmes pour qu’au bout de trente mois à compter de janvier 2023, délai imparti pour la construction, nous nous retrouvions sur ce même site pour procéder à l’inauguration de la nouvelle cimenterie », a indiqué le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des investissements.
Dans l’optique de participer davantage au développement de la localité de Béma, le promoteur et PDG du Groupe Sacko Holding, El Hadj Mohamed SACKO, a pris l’engagement de procéder à l’électrification de cette localité avant la fin de l’année en cours.
Les différents intervenants à l’occasion de cette cérémonie dont le Gouverneur de la région de Nioro du Sahel, Colonel-major Aly Annadji HAIDARA et le maire de la commune rurale de Béma, Mari Kandia DIAWARA, ont tour à tour salué l’initiative de cette usine qui permettra de fixer les jeunes sur place mais aussi de contribuer positivement à l’économie nationale. L’on notait à cette cérémonie la présence du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou TRAORE; le ministre délégué auprès du Ministre de la Santé et du Développement Social, Chargé de l’Action Humanitaire, de la Solidarité des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou DIARRA ; le Conseillé spécial du président de la Transition, Aguibou DEMBELE et plusieurs partenaires impliqués dans la réalisation de cette usine de cimenterie dans la localité de Béma.
Sidiki Adama Dembélé, envoyé spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mali : des partis et regroupement exigent la fin de la transition à date

Le strict respect de la fin de la transition fixée à mars 2024 ; l’organisation de l…