Pour tirer la Compagnie Malienne des Textiles (COMATEX) des difficultés de divers ordres, auxquelles elle est confrontée, le gouvernement du Mali a adopté un plan de relance, qui nécessite un apport financier de l’Etat d’environ 6 milliards de francs CFA et la mise en place d’une nouvelle gouvernance de la société. Cette société implantée dans la capitale du Balazan (Ségou), participe à la valorisation de la production nationale de coton fibre dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de développement industriel par la création de la valeur ajoutée et des emplois.

Le ministre de l’Economie et des Finances a informé le Conseil des Ministres, qui s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 23 novembre 2022, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat, du Plan de relance de la Compagnie Malienne des Textiles. La Compagnie Malienne des Textiles participe à la valorisation de la production nationale de coton fibre dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de développement industriel par la création de la valeur ajoutée et des emplois. La Compagnie Malienne des Textiles est confrontée actuellement à des difficultés de divers ordres. Dans le cadre de la mise en œuvre des solutions proposées, un plan de relance qui nécessite un apport financier de l’Etat d’environ 6 milliards de francs CFA a été adopté. La mise en œuvre de ce plan se fera suivant les étapes ci-après : la sortie de COVEC de l’actionnariat de la COMATEX-SA au franc symbolique ; la validation du plan de relance auprès du tribunal du Commerce ; la mise en place d’une nouvelle gouvernance de la société. Grâce à l’implication du Président de la Transition, Chef de l’Etat, la convention de sortie de la COVEC au franc symbolique a été signée entre les parties. La réalisation des autres étapes sera faite avec toute la diligence nécessaire.

Les Secrets Bancaires & le Ministère de l’Économie et des Finances

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mali : des partis et regroupement exigent la fin de la transition à date

Le strict respect de la fin de la transition fixée à mars 2024 ; l’organisation de l…