Dans un communiqué en date du 03 novembre 2022, reçu par Laviesahel.com, le Bureau Politique du Parti SADI condamne sans réserve l’acte de vandalisme des éléments du peloton d’intervention de la Garde Nationale au domicile paternel du Dr Oumar Mariko à Kolondiéba. Le Mercredi 02 novembre 2022, aux environs de 15Heures 30 mn, des éléments du Peloton d’intervention de la Garde Nationale du Mali, sous les ordres de leur chef, l’Adjudant-chef Mohamed Nama Ouattara, ont opéré une descente au domicile paternel du Président du Parti SADI, le Dr Oumar Mariko à Kolondiéba, précise le communiqué.
M’Bemba Mariko, le frère cadet du Dr Oumar Mariko, selon le communiqué, « fut contraint par la force, à suivre cette perquisition illégale menée par les éléments de la Garde Nationale qui se sont introduits par effraction dans les différentes chambres qu’ils ont défoncées sans ménagement, dans l’espoir d’y trouver le Dr Oumar Mariko… »
Devant la gravité de tels faits, le Bureau Politique du Parti SADI, Condamne sans réserve cette descente illégale des éléments de la Garde Nationale de Kolondiéba, laquelle a été précédée par d’autres actions similaires menées par l’unité de recherche de la Gendarmérie Nationale du Camp I au domicile du Président et de certains cadres et militants du Parti à Bamako et Kati, rappelle le communiqué du Bureau politique du parti SADI.
Le parti décide de « porter plainte auprès des instances juridiques nationales, sous-régionales et internationales contre de tels agissements attentatoires à l’État de droit », avise le communiqué. Il lance un appel aux militants du parti SADI, aux acteurs du Mouvement Démocratique, aux défenseurs des droits humains, aux organisations de la société civile, aux syndicats, à rester mobilisés et à redoubler de vigilance pour préserver la démocratie, l’État de droit, l’unité et la stabilité de notre pays en cette période cruciale de notre histoire.
Le parti demande aux autorités de la Transition d’arrêter les manœuvres de diversion en recentrant leur mission sur lutte contre le terrorisme et l’insécurité, la corruption et la délinquance financière, la lutte contre la cherté de la vie, la dégradation continue des conditions de vie des Maliens qui font face à la hausse inexorable des prix des denrées de première nécessité et la chute de leur pouvoir d’achat.

Le Dr Oumar Mariko n’a pas fait d’apparition publique depuis le 4 avril dernier où il a été visé par une convocation de la gendarmerie. Il s’était exprimé sur les évènements de Moura, et qualifié d’assassinat l’action des FAMa contre des terroristes. Interpellé lundi 6 décembre 2021, dans une autre affaire et placés en garde à vue à la brigade de la gendarmerie du Camp I de Bamako, Oumar Mariko avait été déféré le lendemain, avant d’obtenir une liberté provisoire, un mois après (le mardi 4 janvier 2022)

Laviesahel.com / Nous joindre: laviesahel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Edito : force anti putsch, la rigolade?

Les chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEOA viennent d’apporter encore la preuve, s’i…