La Banque mondiale a levé la suspension de ses décaissements au Mali, ce qui est synonyme d’un nouveau départ pour l’économie du pays. Le vice-président de la Région Afrique de l’Ouest et du Centre de la Banque mondiale, Ousmane DIAGANA, a adressé au ministre malien de l’Économie et des Finances, Alousséni SANOU, une correspondance datant du 18 Juillet 2022, lui annonçant la levée de la suspension des décaissements relatifs aux projets et aux programmes financés par la Banque mondiale au Mali.

« Monsieur le Ministre, J’ai le plaisir de vous faire parvenir ci-joint, une correspondance de Monsieur Ousmane DIAGANA, Vice-président de l’Afrique de l’Ouest et du Centre de la Banque mondiale, relative à la levée de la suspension des décaissements », précise la lettre de la Directrice des Opérations de la Banque Mondiale au Mali, Mme Clara de SOUSA adressée au ministre Alousseni SANOU.
Selon le ministère de l’Economie et des Finances, à la suite du paiement par l’Etat du Mali de ses échéances dus à la Banque mondiale dès la levée des sanctions de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine), le vice-président de la Région Afrique de l’Ouest et du Centre de la Banque, Ousmane DIAGANA, a adressé au ministre de l’Économie et des Finances une correspondance datant du 18 Juillet 2022, lui annonçant la levée de la suspension des décaissements relatifs aux projets et aux programmes financés par la Banque mondiale au Mali. « … Nous avons le plaisir de vous informer que la Banque mondiale a reçu tous les paiements en retard mentionnés dans l’avis de suspension et tous les autres paiements dus par le Pays Membre et l’Emprunteur et échus depuis la Date de suspension mentionnée dans ledit avis. Le Pays Membre et l’Emprunteur sont donc à jour de tous les paiements qu’ils doivent à la Banque au titre des prêts suspendus. Par conséquent, la suspension des retraits au titre des Prêts Suspendus a été levée à compter du 18 juillet 2022» a mentionné le vice-président de la Banque mondiale dans la correspondance. Cette diligence du ministère de l’Économie et des Finances permettra ainsi, dans les plus brefs délais, le déblocage des paiements en souffrance des entreprises concernées et également la relance immédiate des activités desdits projets et programmes.
Le Groupe de la Banque Mondiale a adressé, le 18 mars 2022, une correspondance au ministre malien de l’Economie et des Finances, Alousseni SANOU, pour lui notifier de la suspension des décaissements en faveur des Projets et Programmes financés par la Banque mondiale au Mali. Conformément à ses procédures, la Banque mondiale a décidé de suspendre ses décaissements en faveur des Projets et Programmes qu’elle finance au Mali en raison de l’accumulation des échéances au titre du service de la dette publique extérieure pendant plus de 45 jours. Maintenant que la levée de la suspension des décaissements est chose faite, l’économie malienne pourrait prendre un nouveau départ.

Les Secrets Bancaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Edito : force anti putsch, la rigolade?

Les chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEOA viennent d’apporter encore la preuve, s’i…