L’hôtel Mandé de Bamako a servi de cadre, le mardi 19 juillet 2022, à la tenue de l’atelier de lancement national et de planification du « Programme d’amélioration de la sécurité alimentaire, des moyens d’existence et de la résilience des femmes ». L’objectif principal de ce lancement national est d’informer les autorités, les parties prenantes, les partenaires et alliés du programme et de marquer le démarrage officiel de ses activités au Mali. C’est un programme quinquennal financé à hauteur de 2.165.000.000 FCFA par la Direction Générale de la Coopération au Développement (DGD) du Royaume de Belgique et Oxfam Mali. A travers ce programme, Oxfam au Mali ambitionne d’accompagner un noyau de 1 600 femmes rurales travaillant sur les chaînes de valeur lait local, soja et riz étuvé.
La cérémonie d’ouverture de cet atelier était présidée par le représentant du ministre du développement rural, Daniel KELEMA, en présence du Directeur Pays de OXFAM au Mali, Diawary BOUARE ; du représentant de l’Ambassade du Royaume de Belgique, SAM VANUYTSEL et de nombreuses autres personnalités.
Dans ses mots de bienvenue, le Directeur Pays de OXFAM au Mali, Diawary BOUARE a fait savoir que le programme « Amélioration de la Sécurité Alimentaire, Des Moyens D’existence Et De La Résilience Des Femmes » est une initiative qui couvre la période 2022-2026. Selon lui, ledit programme est financé à hauteur de 3,300,000 Euros soit environ 2,165,000,000 francs CFA. « La Direction Générale de la Coopération au Développement (DGD) du Royaume de Belgique couvre 80% du financement tandis que Oxfam contribue à hauteur de 20%. Il est mis en œuvre par Oxfam au Mali en collaboration avec Oxfam Belgique et quatre organisations maliennes partenaires. Oxfam au Mali, à travers ce projet, ambitionne d’accompagner un noyau de 1 600 femmes rurales travaillant sur les chaînes de valeur lait local, soja et riz étuvé. Le projet accompagnera, de même, 800 Personnes Déplacées Internes », a déclaré le Directeur Pays de OXFAM au Mali, Diawary BOUARE. Il a indiqué que le lancement du projet « Programme Amélioration de la sécurité alimentaire, des moyens d’existence et de la résilience des femmes » ouvre une nouvelle ère pour les filières précitées en plus de propulser davantage leurs productions agricoles, leurs commercialisations et leurs industrialisations. A sa suite, le représentant de l’Ambassade du Royaume de Belgique, SAM VANUYTSEL, a fait savoir que ce programme permet non seulement de renforcer la sécurité alimentaire dans les différentes communes au Mali, mais aussi de renforcer la position des femmes qui travaillent dans l’économie rurale. Pour sa part, le représentant du ministre du développement rural, Daniel KELEMA, a indiqué que ce programme contribue au renforcement des capacités organisationnelles et institutionnelles des organisations paysannes dans le cadre d’un dialogue social avec les autorités publiques pour une meilleure prise en compte de leurs intérêts. Selon lui, l’objectif principal de ce lancement est d’informer officiellement les autorités, les parties prenantes, les partenaires et alliés du démarrage de cet important programme qui fait partie d’un programme multi-pays élargi à des pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe.

Les Secrets Bancaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

L’ère de la reconnaissance du mérite sonne au Mali: Le ministre félicite le Directeur national des Domaines

Pour mettre en lumière les bons résultats engrangés, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habi…