Le ministre de l’Économie et des Finances, Alousseni SANOU a pris part aux travaux de la 29ème édition des assemblées annuelles de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) qui se sont tenus dans la nouvelle capitale administrative de la République arabe de l’Égypte du 15 au 18 juin 2022. Cette édition avait comme thème : « Réaliser le potentiel de la Zlecaf à l’ère post Covid-19 – Tirer partie du pouvoir de la jeunesse ». Cette rencontre annuelle de l’Afreximbank a été marquée par des réunions de groupes consultatifs et l’assemblée générale annuelle des actionnaires, complétées par des séminaires et des plénières. Au cours de cette rencontre, précise le ministère de l’économie et des finances, des jalons ont été posés en vue du soutien d’Afriximbank aux projets présentés par le ministre SANOU au grand bénéfice des populations maliennes.
En marge des travaux, le ministre SANOU gouverneur de l’Afreximbank, a eu plusieurs entretiens bilatéraux avec les hauts dirigeants de l’institution financière sur des sujets spécifiques à l’Etat du Mali tendant à renforcer la coopération pour un accompagnement plus efficace et plus efficient sur les plans économique, commercial et financier. Il avait à ses côtés le Directeur Général de la Dette Publique M. Ely Prosper ARAMA.
Son entretien avec le président de l’Afreximbank le Pr. Benedict ORAM a été l’occasion pour le ministre SANOU d’expliquer la situation économique et financière du Mali et surtout les initiatives entreprises par les autorités de la transition pour développer les potentialités que regorgent notre pays notamment sur le plan agro-pastoral (le Mali est 1er producteur de coton en Afrique et 1er cheptel dans la zone Uemoa…) sur le plan minier, énergétique et des infrastructures. Il s’agit surtout de la diversification de l’économie, de ses sources d’approvisionnement et le renforcement de son intégration dans les circuits commerciaux mondiaux dont plus particulièrement africains.
Le Mali est un pays dynamique sur le plan commercial et attend de tirer profil du potentiel que représente la Zlecaf au profit de l’état et du secteur privé malien. C’est ainsi que lors de sa rencontre avec Mme Kanayo AWANI, la Directrice générale de l’Initiative commerciale intra-africaine de l’Afriximbank, le ministre SANOU a insisté sur l’accompagnement de l’institution financière pour renforcer les initiatives du gouvernement malien.
Ces échanges fructueux qui ont permis aux hauts dirigeants de la banque panafricaine d’avoir lecture réelle de la situation afin de leur permettre de renforcer la coopération avec le Mali. D’ors et déjà, des jalons ont été posés en vue du soutien d’Afriximbank aux projets présentés par le Ministre de l’Economie et des Finances au grand bénéfice des populations maliennes.
En marge de ces réunions, le ministre a rencontré son homologue égyptien et ensuite, le vice Gouverneur de la Banque centrale d’Égypte sur des sujets d’intérêt commun.
La Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank) est une institution financière multilatérale panafricaine dédiée au financement et à la promotion du commerce intra et extra-africain. Afreximbank déploie des structures innovantes pour fournir des solutions de financement qui facilitent la transformation de la structure du commerce africain et accélèrent l’industrialisation et le commerce intrarégional, soutenant ainsi l’expansion économique en Afrique. Soutien indéfectible de l’Accord sur la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine (ZLECAf), Afreximbank a lancé les opérations d’un système panafricain de paiement et de règlement (PAPSS) qui a été adopté par l’Union africaine (UA) comme la plateforme de paiement et de règlement devant appuyer la mise en œuvre de la ZLECAf. Afreximbank collabore avec l’UA et le Secrétariat de la ZLECAf en vue de mettre en place une ligne de crédit d’ajustement visant à aider les pays à participer de manière effective à la ZLECAf. Au 31 décembre 2021, le total des actifs et des garanties de la Banque s’élevait à 24,8 milliards de dollars US et les fonds de ses actionnaires s’établissaient à 4 milliards de dollars US. La Banque a décaissé plus de 51 milliards de dollars US entre 2016 et 2021. Afreximbank est notée A- par GCR International Scale, Baa1 par Moody’s, A- par Japan Credit Rating Agency (JCR) et BBB- par Fitch. La Banque a son siège social au Caire, en Égypte.
A.D/ Source : MEF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

L’ère de la reconnaissance du mérite sonne au Mali: Le ministre félicite le Directeur national des Domaines

Pour mettre en lumière les bons résultats engrangés, le ministre de l’Urbanisme, de l’Habi…