Le Réseau Média et Droits de l’Homme (RMDH) est étonné d’apprendre que deux individus en moto et encagoulés ont détruit les pare-brises de la voiture du journaliste Malick Konaté de Horon TV, ce samedi 4 juin 2022 aux environs de 14 heures, devant ses bureaux à Magnambougou Faso Kanu. Le véhicule était stationné devant le siège de Horon TV, lorsque deux individus sur une moto sont arrivés, ont lancé de gros cailloux contre les pare-brises, les brisant littéralement, avant de s’enfuir comme ils sont arrivés.

Malick Konaté Horonya TV

Pour l’instant, aucune piste n’est privilégiée, quant à l’identité des auteurs. On peut cependant croire qu’ils ont murement réfléchi leur coup, ayant pris soin d’envelopper les cailloux dans des sachets en plastique, avant de les jeter contre les pare-brises de la voiture du journaliste. Ont-ils voulu éviter de laisser leurs empreintes sur les cailloux ?

Le journaliste Malick Konaté, qui est membre du Réseau Média et Droits de l’Homme (RMDH), va porter plainte contre X. En prélude, un constat d’huissier a été établi dans les minutes qui ont suivi le forfait.

Le RMDH, prenant la mesure de la gravité des pratiques et manœuvres de ce genre, pour persuader, menacer ou intimider :

  • Condamne la violence sous toutes ses formes et s’élève contre toutes manœuvres, toutes atteintes contre les personnes et leurs biens ;
  • Appelle à la vigilance les femmes et les hommes de média afin de concilier le droit à l’information et les contraintes de la crise sécuritaire que traverse le Mali depuis une décennie ;
  • Appelle les autorités maliennes à l’ouverture d’une enquête pour démasquer les auteurs présumés, afin de les traduire devant la justice ;
  • Invite les autorités maliennes à tout mettre en œuvre pour user de leur devoir de protéger toutes les personnes et leurs biens se trouvant sur le territoire malien, et particulièrement les hommes de media et les défenseurs des droits de l’homme.

Bamako, le 4 juin 2022

Pour le RMDH/ Le Président

Boukary Daou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

TOUTE HONTE BUE, LES CHEFS D’ÉTAT DE LA CEDEAO ONT LEVÉ CE 03 JUILLET 2022, LES SANCTIONS ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES QU’ILS ONT PRISES CONTRE LE PAYS FRÈRE DU MALI, LE 09 JANVIER DERNIER.

Contreproductives ses sanctions n’ont atteint aucun de leurs objectifs dont le premier éta…