Selon les textes c’est le secrétaire général de la section qui organise les conférences de sous section en vue du renouvellement du bureau. Mais à Koulikoro, on a assisté à un scenario tel que la violation collective des textes, est organisée par certains responsables de l’Adema dont le président, qui aurait donné mandat pour ce renouvellement en violation des textes. A la manœuvre, Marimathia Diarra, président Adema PSAJ ; ses camarades Fantamady Traoré, Adema PASJ Dioïla ; Ali Simpara Adema PASJ Banamba ; Me Mamary Diarra, Adema PASJ Kolokani, et autres…
C’est proprement en écartant les vrais secrétaires généraux de sous-section, en violation des textes que des bureaux parallèles de comité et de sous-sections ont été mis en place.

Nous y reviendrons
Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mali : des partis et regroupement exigent la fin de la transition à date

Le strict respect de la fin de la transition fixée à mars 2024 ; l’organisation de l…