La 21ème Assemblée Générale de l’Association Professionnelle des Système Financiers Décentralisés du Mali (APSFD-MALI) a eu lieu le jeudi 24 Mars 2020 au Mémorial Modibo KEITA. La cérémonie d’ouverture de cette assemblée était sous la présidence du président sortant Adama CAMARA qui avait à ses côtés le représentant du ministre de l’Economie et de Finances et autres personnalités. L’objectif de cette assemblée était de présenter les rapports de l’année écoulée et mettre en place un nouveau bureau de l’APSFD.

L’Assemblée générale au-delà de son caractère statutaire a été l’occasion pour les praticiens d’échanger en vue de promouvoir la microfinance au service du développement durable. Les rapports d’activités des organes et les comptes audités de l’exercice passé ont été examinés, ainsi que les organes renouvelés.
Dans son discours, le président sortant Adama CAMARA a montré qu’il vient de « boucler sept (07) ans à la tête de l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés du Mali (AP-SFD-MALI) dont un (1) an d’intérim. Ces sept (7) années ont été intenses et ponctuées de succès et de difficultés. Conformément aux textes de notre Association Professionnelle, l’ensemble de nos organes de gestion doivent être renouvelé lors de cette Assemblée Générale élective. Le président sortant ne se représentant pas, les participants éliront un nouveau Président qui poursuivra le travail entamé », a-t-il affirmé.
Les Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) communément appelées Institution de Microfinance ont pour mission de contribuer au développement socio-économique des populations à faible revenu en facilitant leur large accès aux services financiers et contribuer ainsi à la réduction de la pauvreté et des inégalités.
En effet depuis leurs apparitions dans le paysage financier les Institutions de Microfinance ont apporté une contribution de taille dans le financement de l’économie réelle à travers le financement des activités économiques de la population active.
Au 31décembre 2020, la Microfinance au Mali donne les résultats suivants : 86 structures agréées ; 1 312 822 Membres et Clients ; 137 101 000 000 FCFA d’encours de crédits ;114 365 000 000 FCFA d’encours de dépôts ; Taux de dégradation du portefeuille de 3,9%.
Les indicateurs sont en croissance d’une année à l’autre : Une croissance de 22% de la clientèle entre 2018 et 2020 ; Une croissance de l’encours des dépôts de 34% entre 2018 et 2020 ; Une croissance de l’encours de crédit de 15% entre 2018 et 2020 ; Une croissance des montants octroyés de 4% entre 2018 et 2020. Ces résultats positifs démontrent la grande capacité de résilience et d’adaptation du secteur de la Microfinance malgré un environnement socio-politique-sécuritaire et économique difficile.
La microfinance occupe une place de choix dans les activités du gouvernement, c’est pourquoi elle a été prise en compte dans le plan d’action du gouvernement de la transition au niveau de l’axe quatre (4) portant sur la promotion de bonne gouvernance et l’adoption d’un pacte de stabilité sociale en tant qu’outil d’inclusion financière pouvant contribuer à la réduction de la pauvreté et partant au développement économique et social.
Selon le représentant du ministre de l’Économie et des Finances « Le gouvernement a constamment accompagné, le développement du secteur de la microfinance, ce qui justifie l’adoption de la politique nationale de développement de la microfinance et son plan d’action 2016-2025 suivant le décret 2016-0498-17juillet 2016, avec comme objectif national de la politique de développement de la microfinance, d’accroitre l’inclusion de la microfinance et de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des ménages et autres. » dit-il. En définitive il a remercié ces partenaires techniques et financiers pour leurs inestimables efforts dans le cadre de la professionnalisation du secteur. Il a cité entre autre : le fond international de développement agricole FIDA à travers le projet inclusif, la coopération canadienne, la coopération Allemande à travers le projet Giz-agrofinance etc. La cérémonie a pris fin par un vote, Modibo COULIBALY a été élu comme nouveau président de l’APSFD-MALI pour un mandant de trois (03) ans renouvelable.
Hawa NIANGALY

Les Secrets Bancaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Me Mountaga Tall à propos de la plainte du Mali contre la France «Le Mali peut déjà savourer une double victoire morale et politique»

Au cours de la conférence de presse du M5 RFP, Me Mountaga Tall, responsable du M5 RFP, qu…