Réagissant à l’attaque du poste de sécurité de Mondoro, faisant plusieurs morts, Cheick Boucadry Traore a déclaré: « Les populations désarmées de notre pays ne réclament que de meilleures conditions de vie. Nous demandons à nos autorités de prendre des mesures exceptionnelles à la hauteur des menaces auxquelles fait face notre Nation et nous réitérons une fois de plus qu’il est essentiel que les populations s’impliquent dans la recherche de vraies solutions à la crise politique et la réunification de notre pays ». Lisez l’intégralité de sa réaction ci-dessous :

C’est encore avec une réelle émotion et consternation que nous accueillons les tragédies terribles qui ont encore eu lieu ce vendredi 4 mars dans notre pays. Le spectacle affligeant des ravages de la mort et des attaques terroristes, de même que la perte de nos valeureux soldats tombant sur les champs d’honneur victimes d’une guerre asymétrique, ne peuvent nous inspirer que consternation et componction.

Il va sans dire qu’il est dommage de constater que notre peuple qui a beaucoup souffert continue d’être traumatisé par des attentats perpétrés par des terroristes devant des forces de défenses et de sécurité qui sont toujours en reconstruction. Il est encore plus indignant de constater que nos condamnations de ces crimes deviennent la règle et la norme.

Cheick Boucadry Traore: « Nous rendons aussi hommage aux braves et héros tombés sur le champ de bataille qui méritent à jamais notre reconnaissance et notre respect relatif à l’ultime sacrifice qu’ils ont accompli pour notre nation. Ce sacrifice consenti pour notre pays ne doit jamais être oublié ».

La nation endeuillée continue à pleurer ses morts. Nous exprimons notre compassion et notre solidarité profonde aux familles des victimes. Nous rendons aussi hommage aux braves et héros tombés sur le champ de bataille qui méritent à jamais notre reconnaissance et notre respect relatif à l’ultime sacrifice qu’ils ont accompli pour notre nation. Ce sacrifice consenti pour notre pays ne doit jamais être oublié. Le Mali a toujours été une nation de mémoire. Célébrer la mémoire de nos femmes et hommes en uniformes tombés au champ d’honneur c’est également recevoir le patrimoine de la mémoire et le transmettre. Le devoir de mémoire, c’est l’expression de la dette éternelle que nous avons à l’égard de ceux qui sont tombés en défendant la patrie, et de l’héritage que nous devons à notre tour léguer, en ayant à l’esprit que nous ne sommes que dépositaires de ce patrimoine.

Les populations désarmées de notre pays ne réclament que de meilleures conditions de vie. Nous demandons à nos autorités de prendre des mesures exceptionnelles à la hauteur des menaces auxquelles fait face notre Nation et nous réitérons une fois de plus qu’il est essentiel que les populations s’impliquent dans la recherche de vraies solutions à la crise politique et la réunification de notre pays. Le destin du Mali ne doit point basculer. Nous devons sortir de la crise et faire naître un nouveau Mali plus prospère qui fera la fierté des générations futures. Que Dieu nous bénisse tous dans ces efforts.
Cheick Boucadry Traore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Fête ‘’Aid el Fitr’’ : Le PM Choguel K. Maïga sonne « l’Union sacrée de tous les Maliens »

Après la prière ce dimanche jour de la fête ‘’Aid el Fitr’’, le Premier ministre Choguel K…