Politique - 5 février 2022

Conclusion du mémorandum du Parena: Se parler, se donner la main, renouer avec nos voisins

Outre la crise sécuritaire, le Mali traverse une crise institutionnelle et politique. Se parler, se donner la main pour sauver le pays est la priorité des priorités. Un pays confronté à tant de défis (sécuritaire, institutionnel, politique, économique et financier) prépare mal son présent et son avenir, en restant divisé. Toutes les forces vives du pays (les sociétés civiles, les partis politiques, les mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale) doivent convenir d’une Feuille de route de sortie de crise. Lire memorandum Parena

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mali : des partis et regroupement exigent la fin de la transition à date

Le strict respect de la fin de la transition fixée à mars 2024 ; l’organisation de l…