Soutenir que les assises ont été tenues sans encombre dans toutes les localités, des communes jusqu’au niveau national dans la capitale Bamako, et que donc les élections aussi peuvent l’être. C’est sérieux?

C’est de la myopie politique que de comparer en pareilles, les Assises nationales de la Refondation (ANR) et les élections à ce jour, soutenant la faisabilité des secondes parce que les premières ont été possibles. Quelle myopie politique, fermer les yeux et ne jamais accepter de les ouvrir. Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
Soutenir que les assises ont été tenues sans encombre dans toutes les localités, des communes jusqu’au niveau national dans la capitale Bamako, et que donc les élections aussi peuvent l’être. C’est sérieux? Prenons la loupe !

1- Les assises dans une localité, c’est dans une salle de conférence qui peut-être sécurisée, où tout le monde se retrouve pour débattre, tout le monde est identifié avant d’accéder à la salle et de prendre la parole.

2- C’est crescendo, les assises dans les différents niveaux (communes, cercles, régions et national) ne se tiennent pas le même jour, donc les questions de sécurité sur les sites des assises peuvent être appréhendées.

Contrairement aux assises:

3- Les élections dans une commune, un cercle, se tiennent dans plusieurs centres de vote, comprenant de nombreux bureaux de vote. Et dans tous les quartiers, villages et fractions, les élections se tiennent le même jour, ouverture des bureaux de vote à 8 heures, fermeture à 18 heures. Comparer en pareilles, élections et assises nationales est-il raison?
Quelle garantie peut on offrir pour tenir les élections dans toutes les localités, avant d’avoir une assise sécuritaire, c’est-à-dire avoir chassé les « mercenaires » pseudo-djihadistes, envoyés semble-t-il « pour déstabiliser le Sahel »?
Mais comme on est habitué à traiter les électeurs en vil bétail électoral, les vies des populations ne semblent pas compter pour certains, le bétail étant fait et bon pour l’abattoir. La jeunesse et la gent féminine du Mali jetées en pâture, valent mieux que ce pâturage dont l’oisiveté est la meilleure alliée. Elles doivent être mises au dessus de l’exploitation politique de cette misère générée par la mal gouvernance, et qui ne profite qu’à la médiocratie politique, qui s’en sert pour manipuler, infantiliser, domestiquer, instrumentaliser et jeter en pâture, à des fins politiques partisanes, égoïstes, loin de l’intérêt national.

4- Il n’y a pas d’élection sans des observateurs nationaux et internationaux sur l’étendue des circonscriptions électorales; voulez-vous les exposer pour être de potentiels otages des groupes terroristes? Sans compter que les campagnes électorales sont des moments à risque pour les candidats, le cas de feu le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé (paix à son âme), enlevé le mercredi 25 mars 2020 dans son Niafounké natal (Tombouctou) atteste du danger qui guète les personnes et leurs biens, pendant la campagne électorale dans le Mali profond.
A-t-on eu recours aux observateurs étrangers pour tenir les assises comme dans le cas des élections?

5- Il n’y a pas d’élection sans campagne électorale, mais en amont des assises nationales, on n’a pas vu les colonnes de véhicules à Bamako et qui vont à l’intérieur du pays pour les besoins de la campagne. D’habitude, ils prennent d’assaut les communes, les localités et régions, et trop souvent carburent aux frais de l’État pour mieux se positionner à traire cette vache laitière alimentée par les maigres ressources des contribuables maliens. Cette randonnée dépensière à la folie, appelée  »CAMPAGNE ELECTORALE », a-t-il eu lieu avant les Assises nationales? Ou alors, est-on déjà nostalgique de ces moments qui tardent à revenir, et qui, peut-être ne reviendront plus: « Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus ! Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface, Ne nous les rendra plus ! »
Réveillez vous et rincez bien les yeux pour dissiper le flou qui vous masque la vue !
Nous contacter: laviesahel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Me Mountaga Tall à propos de la plainte du Mali contre la France «Le Mali peut déjà savourer une double victoire morale et politique»

Au cours de la conférence de presse du M5 RFP, Me Mountaga Tall, responsable du M5 RFP, qu…