Politique - Société - 31 décembre 2021

Vœux du Président de la Maison de la Presse du Mali à l’occasion du Nouvel an 2022

Mesdames et Messieurs les Responsables des organisations professionnelles de la Presse,
Chers membres du Comité de pilotage de la Maison de la Presse du Mali
Chers journalistes, animateurs, techniciens
Estimés Acteurs des médias sociaux
L’année 2021 s’est achevée et nous entrons, par la grâce d’Allah, dans une nouvelle année. L’année 2022.
L’année qui s’est écoulée a été marquée par des évènements douloureux. C’est l’occasion de rendre un hommage à tous les confrères disparus dont les plus connus sont : Adam THIAM, Cheick Oumar MAIGA alias Gilbert, Hawa SEMEGA, Aissata DIARRA, Makan KONE, Birama FALL. C’est également l’occasion d’avoir une pensée émue pour tous ces confrères, éloignés de leurs familles contre leur volonté. Il s’agit de Hamadoun NIALIBOULY, Moussa DICKO et Olivier DUBOIS. Nous appelons les autorités compétentes à doubler d’effort pour obtenir leur libération.
Mesdames et Messieurs les Responsables des organisations professionnelles de la Presse,
Chers confrères journalistes,
Estimés acteurs des médias,
Durant l’année écoulée le Comité de Pilotage a tout mis en œuvre pour atteindre les onze (11) objectifs qu’il s’est fixé durant son mandat. Il s’agit de :

  1. Faire de la Maison de la Presse un cadre agréable en procédant à sa rénovation et en la dotant de commodités à l’instar des maisons sœurs de la sous-région.
    Réponse : La rénovation de la Maison de la Presse du Mali est en cours au grand bonheur de tous.
  2. Rassembler la Presse malienne dans le respect des diversités
    Réponse : Des contacts sont établis avec l’ensemble des organisations professionnelles qui sont informées de toutes les activités de la Maison de la Presse. Les acteurs des médias sociaux sont mieux organisés à travers leurs associations.
  3. Relancer la question sur la convention collective de la Presse
    Réponse : L’assainissement proposé du secteur des médias dans les textes en instance devra apporter une solution à cette question essentielle.
  4. Encourager le professionnalisme par la valorisation du statut de journaliste
    Réponse : La relecture des textes est une solution. De nombreux ateliers ont été organisés au profit des journalistes. Cependant il faut reconnaître que les moyens sont limités et les besoins sont énormes.
  5. Imposer la liberté de la Presse, la liberté d’expression et l’accès à l’information.
    Réponse : La défense de la liberté d’expression demeure notre raison d’être. Elle se fera dans le cadre de la défense des lois de la république et de l’intérêt national. Aucun mensonge ne sera toléré quel que soit son auteur.
  6. Encourager la formation des journalistes et initier des activités avec l’ESJSC et les établissements privés de formation.
    Réponse : Des partenariats sont établis avec des écoles de journalisme pour la formation des jeunes. Ces partenariats seront multipliés, élargis et renforcés.
  7. Assurer la promotion des femmes dans les médias
    Réponses :
    Des initiatives sont en cours. Dans nos prises de décision une place importante est accordée aux questions genre.
  8. Créer un partenariat dynamique, efficace et efficient entre la Presse et les organisations de la société civile, entre la Presse et les acteurs de la justice, entre la Presse et la classe politique.

Réponse : Des journées Justice- Presse sont instaurées entre la Maison de la Presse et le Département de la Justice. Bientôt un partenariat avec le barreau sera scellé. Un cadre de discussion avec les acteurs politiques a été créé lors de l’anniversaire du 26 mars. D’autres grandes actions à l’endroit de la classe politique sont envisagées.

  1. Dynamiser les structures d’autorégulation et amplifier la collaboration avec la HAC

Réponse : La HAC demeure notre partenaire privilégié. Des actions sont en cours pour dynamiser le Conseil des Pairs et les comités éthique et déontologie des différentes organisations professionnelles.

  1. Renforcer la collaboration entre la Presse et les pouvoirs publics dans le contexte de crises sécuritaire et sanitaire.

Réponse : La Maison de la Presse a été reçue en audience par les plus Hautes Autorités de la Transition : Président de la Transition, Premier Ministre, Président du CNT. De nombreux ministres ont également accordé des audiences à la Maison de la Presse. Des mesures sont en cours pour le payement des arriérés de l’Aide à la Presse. La Maison de la Presse participe à toutes les questions essentielles touchant la vie de la nation.

  1. Contribuer à la réussite de la transition en cours et s’impliquer dans l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes.
    La Maison de la Presse est déterminée à apporter sa contribution la REFONDATION du Mali et à la réussite de la Transition.
    Pour cette nouvelle année, je souhaite à chacun de vous, à vos familles, à vos collaborateurs mes vœux de bonne Santé, de Paix, de Succès et de Prospérité.
    Puisse Dieu nous guider et nous inspirer.

Le Président de la Maison de la Presse
Bandiougou DANTE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Edito : force anti putsch, la rigolade?

Les chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEOA viennent d’apporter encore la preuve, s’i…