La Coordinatrice de la Fondation Bank Of Africa (BOA), Mme Rahmatou TRAORE a procédé, le mercredi 1er décembre 2021, à la pose de la première pierre de l’école fondamentale de SIRAKORONI. Au total, six salles de classes, une direction, trois toilettes, un terrain de football seront construits durant 4 mois dans le village de SIRAKORONI (commune de Daban, cercle de Kati, région de Koulikoro) à 105 km de Bamako. Ces différentes réalisations sont entièrement financées par la Fondation Bank Of Africa à plus de 63 millions de FCFA.

Le mercredi 1er décembre 2021, c’était une véritable fête à SIRAKORONI. Et pour cause, le village venait de voir l’un de ses rêves en train de se réaliser, à savoir la construction d’une école en ciment. Pour la circonstance, les habitants de Sirakoroni sont sortis massivement et ont réservé un accueil chaleureux à la délégation de la Fondation Bank Of Africa.
Parmi les personnalités présentes à cette cérémonie de pose de la première pierre, il y avait entre autres, la Coordinatrice de la Fondation Bank Of Africa (BOA), Mme Rahmatou TRAORE, la représentante de la Bank Of Africa, Mme Fatou DRAME KONARE, Mme Dala MACALOU de la préfecture de Kati, membre du CNT (Conseil national de transition), l’architecte qui s’occupe de la construction des classes, Mamadou Sadialou BA, des responsables de l’entreprise générale des bâtiments et travaux publics (EGENEB-TP), le directeur de l’école fondamentale de Sirakoroni, Konimba COULIBALY et d’autres personnalités.
Dans ses mots de bienvenue, le représentant du chef de village de Sirakoroni, Bah COULIBALY a vivement remercié la Fondation Bank Of Africa pour cette initiative. Selon lui, le village de Sirakoroni a eu beaucoup d’aide mais pas de cette envergure.
Le maire de la commune de Daban, M’Piè TRAORE abonde dans le même sens en disant que ce projet de construction des salles de classes vient à point nommé, car il vient résoudre un problème crucial de manque de salles de classe à l’école de Sirakoroni. « Ce projet est nécessaire et indispensable pour l’amélioration du cadre de travail et la qualité de l’enseignement. C’est le lieu de remercier très sincèrement la fondation BOA-MALI pour l’assistance et le soutien indéfectible à l’endroit de nos populations et surtout pour l’intérêt et le choix porté sur l’école de Sirakoroni dans la commune de Daban », a souligné M’Piè TRAORE. Enfin, il a invité tous les acteurs de l’éducation, à faire bon usage des salles de classes qui seront construites et à s’impliquer dans l’amélioration de la qualité de l’éducation qui est la condition sine-qua-non de tout développement harmonieux et humain durable.
Quant à Mme Dala MACALOU de la préfecture de Kati, membre du Conseil national de transition, a aussi remercié la Fondation Bank Of Africa pour cet acte qui permettra d’assurer un enseignement de qualité dans le village de Sirakoroni.
Groupe BOA, 1er groupe bancaire de l’UEMOA, 43 points de vente au Mali
La représentante de la Bank Of Africa, Mme Fatou DRAME KONARE a fait savoir que le Groupe BOA a entamé son histoire au Mali avec la création de la première BOA en 1982. « Il est aujourd’hui présent dans 17 pays africains et en France, avec plus de 6000 collaborateurs, plus de 3,5 millions comptes bancaires, 560 agences bancaires et 700 Guichets automatiques de Banque. Notons au passage que ces performances ont permis au groupe Bank of Africa d’être reconnu par la commission bancaire de l’UMOA (Union monétaire ouest africaine), comme 1er groupe bancaire de l’UEMOA (Union Economique monétaire ouest africaine) en 2018. Au Mali, nous disposons d’un vaste réseau composé de 43 points de vente répartis sur tout le territoire », a souligné Mme Fatou DRAME KONARE.
BOA-Mali première entreprise malienne cotée en bourse
Bank Of Africa-Mali, c’est aussi une banque citoyenne dont les actions sont axées principalement sur la santé et l’éducation avec des contributions conséquentes au développement socio-économique du pays, a-t-elle ajouté. Cette pose de la première pierre de l’Ecole Fondamentale de SIRAKORONI en est la parfaite illustration. « Ce projet permettra à nos enfants d’étudier dans de meilleures conditions, mais aussi, de profiter au mieux des enseignements dispensés. Nous sommes très fiers de contribuer en cela », a indiqué Mme Fatou DRAME KONARE. Elle a rappelé que la BOA-Mali est la première entreprise à être cotée en bourse. En outre, dit-elle, la BOA-Mali est une banque universelle avec une gamme de produits innovants répondant aux besoins de la clientèle. Enfin, elle a mis l’accent sur la proximité, la disponibilité et le professionnalisme de la Bank Of Africa.
Pour sa part, la Coordinatrice de la Fondation Bank Of Africa (BOA), Mme Rahmatou TRAORE a mis l’accent sur les efforts effectués par sa Fondation. « C’est vrai qu’au Mali, on a beaucoup d’écoles dépravées, inachevées, après plusieurs repérages dans la ville de Bamako, dans le cercle de Kati, dans la région de Ségou, nous avons finalement choisi l’école fondamentale de Sirakoroni qui est une école inachevée. Finalement, on décidé de construire six salles de classes, de réfectionner trois toilettes, une direction, un terrain de football. Le coût de la construction d’école est de 63 millions de FCFA sans compter l’organisation, la communication etc, entièrement financé par la Fondation Bank Of Africa », a-t-elle dit, précisant que le délai de construction est de 4 mois. Soutenant que l’un des objectifs de la Fondation Bank Of Africa est d’aider les communautés, elle a invité tous à œuvrer pour l’éducation au Mali. Après les différentes allocutions, la Coordinatrice de la Fondation Bank Of Africa (BOA), Mme Rahmatou TRAORE, la représentante de la Bank Of Africa, Mme Fatou DRAME KONARE et le maire de la commune de Daban, M’Piè TRAORE ont procédé à la pose de la première pierre de l’école fondamentale de Sirakoroni sous le regard admiratifs des populations. Cette cérémonie de pose de la première pierre fut agrémentée par des prestations folkloriques de la troupe locale.

Les Secrets Bancaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Edito : force anti putsch, la rigolade?

Les chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEOA viennent d’apporter encore la preuve, s’i…