Home Culture Fête de Tabaski 2021 et situation sécuritaire et sanitaire: Acquérir un mouton entre 90 000 et 400 000 FCFA
Culture - Economie - Slider - 19 juillet 2021

Fête de Tabaski 2021 et situation sécuritaire et sanitaire: Acquérir un mouton entre 90 000 et 400 000 FCFA

C’est demain mardi 20 juillet 2021 que la communauté musulmane malienne célébrera la fête de Tabaski (Aïd el Kébir 2021), encore appelée la fête du mouton. Il est demandé à tout musulman réunissant les conditions requises (âge, moyens) d’égorger un mouton ce jour de fête, après la prière collective à 8 heures. A l’approche de ce jour de prière et de pardon, le prix du mouton a paradoxalement prix l’ascenseur, devenant excessivement cher sur les marchés à bétail de la capitale malienne (Bamako). Sur les marchés sillonnés par l’équipe de reportage de « Les Secrets Bancaires », les prix varient entre 90 000 et 400 000 FCFA, contrairement aux allégations du gouvernement : de 45 000 à 125 000 FCFA. Selon les vendeurs de mouton, cette cherté s’explique par la situation sécuritaire et sanitaire du pays.
Depuis le 13 juillet 2021, l’Opération TABASKI (Vente promotionnelle de moutons pour la fête de Tabaski) est en cours au Mali. Dans le cadre de cette opération Tabaski 2021, le Ministère Délégué chargé de l’Elevage et de la Pêche a organisé la vente promotionnelle des moutons dans certains centres urbains à forte demande à savoir : Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti et Bamako. Selon le département, les fourchettes de prix sont de 40.000 à 120.000 F CFA dans les régions et de 45.000 à 125.000 F CFA à Bamako.
Le département indique dans un communiqué que le ministre délégué Youba BA, accompagné d’une forte délégation, a visité les sites de l’Opération TABASKI de Bamako, le vendredi 16 Juillet 2021, de 9h à 13h. « Les sites sont : Communes I et II le terrain municipal de l’Hippodrome ; C III le terrain de Réal au Badialan I ; C IV le terrain Shabba de Lafiabougou ; C V le terrain municipal de Torokorobougou ; C VI le terrain municipal de Sogoniko », énumère le communiqué.
Selon le Ministre, précise le communiqué, cette vente promotionnelle a été organisée par le Gouvernement du Mali pour permettre aux populations des centres urbains, disposant de bourses différentes, de payer des moutons de Tabaski à des prix abordables et pour améliorer les revenus des éleveurs de l’intérieur du pays. Malgré cette vente promotionnelle initiée par les autorités maliennes, les populations affirment ne pas sentir un effort gouvernemental. « Les moutons sont extrêmement chers cette année. Imaginez, pour avoir un mouton qui remplit les conditions du sacrifice demandé par Dieu, il faut débourser jusqu’à 90 000 FCFA. Certains moutons sont à 400 000 FCFA, et naturellement on dit que c’est selon les bourses, où allons-nous ? », s’est indigné Madani BOCOUM, venu pour se procurer un mouton au marché à bétail de Lafiabougou. Nombreux sont les acheteurs, au niveau de plusieurs marchés, qui ne savent pas où donner de la tête. « J’ai pu avoir un mouton à 90 000 FCFA, c’est cher », indique Jean OUATTARA. Selon les vendeurs de mouton, cette cherté s’explique par plusieurs facteurs dont la situation sécuritaire et sanitaire du pays, la cherté de l’aliment bétail sur les marchés entre autres. Toutefois, les marchés sont abondamment approvisionnés en moutons, si la loi du marché reste liée à l’offre et à la demande, les prix vont forcément redescendre. Les dernières heures avant le jour de la Tabaski seront-elles celles des acheteurs ? Ainsi les derniers pourraient-ils être les premiers !
A.DISSA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

« L’inspecteur général Ousmane Sidibé est un espoir pour le corps des Eaux et Forêts du Mali », selon l’Adjudant des Eaux et Forêts, Ladji Sanogo, SG du syndicat

Quel type de collaboration, entretient le jeune syndicat des Eaux et Forêts avec la Direct…