Economie - Environnement - Slider - 21 juin 2021

Recyclage des déchets plastiques : Mme Kalambry Hélène Argidame alias Léna Déco expose son expérience

Dans un monde de plus en plus frappé par les effets du changement climatique, il est urgent de penser à des solutions alternatives pour freiner ce phénomène caractérisé par la pollution et la destruction de l’environnement. Mme Hélène Argidame promotrice du GIE « Léna Déco » a indiqué que le recyclage des déchets plastiques est l’une des solutions les plus efficaces pour lutter contre la pollution de l’environnement et contribuer à restaurer l’écosystème. Elle a souligné l’augmentation de la production mondiale de plastique, au cours des 5 dernières décennies, atteignant une production globale annuelle de 359 millions de tonnes en 2018.

Les activités de la 22ème quinzaine de l’environnement ont continué jusqu’au jeudi 10 juin 2021, à l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD). Mme Kalambry Hélène Argidame, promotrice du Groupement d’Intérêt Economique (GIE) Léna Déco, y a exposé son savoir-faire pour la protection de l’environnement et des écosystèmes à travers le recyclage des déchets plastiques.
Dans un monde de plus en plus frappé par les effets du changement climatique, il est urgent de penser à des solutions alternatives pour freiner ce phénomène caractérisé par la pollution et la destruction de l’environnement. Mme Hélène Argidame promotrice du GIE « Léna Déco » a indiqué que, le recyclage des déchets plastiques est l’une des solutions les plus efficaces pour lutter contre la pollution de l’environnement et contribuer à restaurer l’écosystème. Selon elle, Léna Déco a fait ses débuts, comme GIE après une prise de conscience personnelle en 2020, en voyant les effets de la dégradation de l’environnement par les déchets plastiques. Ce travail est le fruit d’un amour inconditionnel de l’environnement et d’une passion pour la décoration, ajoute-t-elle. Mon slogan « Ma passion la décoration et ma mission la protection de l’environnement », a martelé la promotrice du GIE.
Ce groupement vise à réduire et valoriser les déchets plastiques, préserver l’environnement afin de donner une bonne qualité de vie à la population en rendant agréable son cadre de vie. Pour atteindre ces objectifs elle a commencé par la sensibilisation, de bouche à oreille, à travers les réseaux sociaux, les radios de proximités, les télévisions nationales et privées, mais aussi par le travail et la créativité.
Elle a souligné l’augmentation de la production mondiale de plastique, au cours des 5 dernières décennies, atteignant une production globale annuelle de 359 millions de tonnes en 2018.
La conférencière a saisi l’occasion de cette édition de la quinzaine de l’environnement, pour inviter les autorités à plus d’implication dans la protection de l’environnement, à travers des soutiens aux GIE, afin qu’ils puissent contribuer à protéger l’environnement et restaurer les écosystèmes.
A.B.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

« L’inspecteur général Ousmane Sidibé est un espoir pour le corps des Eaux et Forêts du Mali », selon l’Adjudant des Eaux et Forêts, Ladji Sanogo, SG du syndicat

Quel type de collaboration, entretient le jeune syndicat des Eaux et Forêts avec la Direct…