Les locaux de l’Agence de l’Environnement et du Développement Durable (AEDD) ont servi de cadre au lancement officiel de la 22ème édition de la quinzaine de l’environnement 2021, le vendredi 4 juin, sous la présidence du secrétaire général du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Mamadou Gakou, en présence de plusieurs invités.
Les cérémonies d’ouverture et de clôture qui étaient initialement prévues à Bougouni, dans la capitale du Banimonotié se sont finalement déroulées à Bamako, à cause de la pandémie de la maladie à coronavirus et des restrictions budgétaires.
Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Mamadou Gakou a indiqué que l’édition 2021 de la quinzaine de l’environnement a magnifié deux dates importantes inscrites dans l’agenda environnemental. Il s’agit du 5 juin journée mondiale de l’environnement ayant comme thème : « décennie des nations unies pour la restauration des écosystèmes 2021-2030 ». Et la date du 17 juin, journée internationale de lutte contre la désertification, dont le thème retenu est : « restauration, terre, reprise des terres saines pour reconstruire en mieux ».
Il a ajouté que ces deux thèmes étroitement liés résonnent comme un vibrant appel pour l’amélioration du cadre de vie et la gestion rationnelle de nos ressources naturelles.
Selon Mamadou Gakou, la tenue de cette 22ème édition à Bamako, se justifie par la volonté clairement affichée du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable d’impliquer tous les acteurs dans la lutte contre la pandémie de la maladie à coronavirus, les changements climatiques, l’érosion de la biodiversité, la désertification ainsi que la dégradation des terres, qui sont actuellement des défis planétaires. Pour lui, cette édition est aussi articulée sur la communication mass/médias et vise à accompagner tous les départements ministériels, les universités et écoles de formation des futures dirigeants aux débats sur les questions de protection de l’environnement et d’amélioration de cadre de vie. A ce propos, il dira que la quinzaine de l’environnement permettra à coup sûr, de consolider l’engagement national, entre autres, autour des Objectifs de Développement Durable (ODD), de l’agriculture intelligente face aux changements climatiques, des recherches sur la biotechnologie, du financement de l’environnement, de la Contribution Déterminée au niveau National ( CDN), de la pollution, en vue de conscientiser l’ensemble des parties prenantes sur les objectifs de la politique nationale de la protection, de l’amélioration du cadre de vie. «Je reste convaincu que la conscientisation de toutes les parties prenantes à la quinzaine de l’environnement 2021, permettra l’adoption de nouvelles approches plus judicieuses et respectueuses de l’environnement », a recommandé le secrétaire général du ministère l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable. Il a saisi l’occasion pour remercier l’ensemble des partenaires techniques, pour leur accompagnement, qui n’a jamais fait défaut.
ABD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

« L’inspecteur général Ousmane Sidibé est un espoir pour le corps des Eaux et Forêts du Mali », selon l’Adjudant des Eaux et Forêts, Ladji Sanogo, SG du syndicat

Quel type de collaboration, entretient le jeune syndicat des Eaux et Forêts avec la Direct…